Est-Il Possible D’avoir Des Symptômes De Déni De Grossesse?

symptome deni de grossesse

 

Pourriez-vous être enceinte et ne pas le savoir? Mais le déni de grossesse c’est quoi??

 

Il y a des  femmes qui se plaignent de douleurs à l’estomac puis elles se retrouvent à l’hôpital et, finalement, elles accouchent sans même savoir qu’elles porter un bébé, mais malgré la surprise certaines mamans rebondissent de joie, mais malheureusement pas toutes.

 

Beaucoup d’entre nous ont entendu cette histoire et ce phénomène qui est appelé le déni de grossesse.

 

Il est normal de se demander comment une femme peut être insensible à la grossesse. Avec tous les changements hormonaux et physiques qui se produisent, on pourrait penser que ces femmes auraient au moins une indication qu’il y avait un être qui se développer dans son ventre, mais non.

le déni de grossesse ne veut pas dire qu’il y est un problème médical chez la mère, mais qu’il est un problème psychologique. Le déni de grossesse est un mécanisme de défense primitive dans laquelle l’esprit rejette littéralement une idée qui est effrayante, et la grossesse peut certainement être à la fois une de ces choses. Il est normal pour une femme d’être surpris quand elle se retrouve enceinte, si elle ne chercher pas à avoir un bébé.

Cependant, la majorité des femmes vont rapidement tirer les bonnes conclusions face à certains symptômes comme le gonflement des seins, des nausées matinales, l’absence de règles. Mais pour certaines femmes qui souffrent de déni de grossesse, les symptômes sont là, mais elles ne les voient pas comme des symptômes de grossesse

 

Le déni de grossesse, sous toutes ses formes

Le déni de grossesse, peut se manifester de plusieurs façons différentes, en fonction des circonstances spécifiques.

  • Déni affectif: C’est le terme l’orsqu’une une mère qui ne se lie pas avec son foetus, survenant le plus souvent chez les femmes ayant des problèmes de toxicomanie ou de ceux qui envisagent de donner le bébé en adoption.
  • Le déni psychotique: Ce sont les femmes souffrant de troubles psychiatriques sous-jacents. Certains médecins considèrent également qu’il y a déni lorsque les femmes cachent leur grossesse au final elles-mêmes y croient. Environ un cas sur les 500 ou plus de naissances entre dans l’une des catégories de déni de grossesse

Les cas qui obtiennent le plus de titres sont les cas inhabituels :

  • Déni omniprésente: La femme n’a aucune idée qu’elle attend un bébé jusqu’à la fin de la grossesse. Quand une femme dans le déni généralisé finalement va à l’hôpital, il est généralement pour un traitement de ce qu’elle perçoit comme une affection digestive, comme des crampes d’estomac ou une intoxication alimentaire ou même pour des saignements vaginaux, ou d’autres complications, sans savoir qu’elle est réellement ont travail.

 

Les femmes qui sont à risque de déni de grossesse ont tendance à être jeunes, une capacité intellectuelle limitée, et ont connu des périodes irrégulières dans leur vie. Beaucoup ont été diagnostiqués avec des problèmes psychiatriques comme l’anxiété ou la dépression. Certaines femmes ont aussi des conflits à la maison, ils vont craindre d’être abandonnés par le père de l’enfant, avoir une relation controversée avec leurs propres parents…

 

Ces grossesses refusées, ou grossesses, dans lesquelles les femmes nient ou ne savent pas qu’elles sont enceintes, est sont plus fréquentes qu’on ne le pense

Il y a deux situations possibles:

  • Refus partiel ou incomplet: les femmes prennent conscience de la grossesse au cours de la 6ème, 7ème ou 8ème mois de gestation.
  • Totale ou complète négation: les femmes ne savent pas qu’elles sont enceintes jusqu’au moment de l’accouchement.

En Espagne, un demi-million d’enfants naît chaque année. On estime que de ceux-ci, 200 grossesses sont totalement niées, bien que ce phénomène ne soit pas suffisamment étudié. Il n’y a pas le profil en mesure de définir la prédisposition de ce déni de grossesse. Il peut arriver chez les adolescentes chez les femmes plus matures, chez les mères pour la première fois, ou chez les femmes qui ont déjà des enfants.

 

Grossesse sans symptômes! et les menstruations?

Y a t-il des symptôme déni de grossesse?

Selon une étude réalisée par le Dr Félix Navarro, un spécialiste en santé publique en France et président de l’Association pour la reconnaissance du déni de grossesse, environ 60% des femmes atteintes de déni de grossesse continuent d’avoir leurs règles tous les mois.

Il n’y a pas de symptôme déni de grossesse spécifique. Le principal problème associé à cela est que les femmes continuent à vivre normalement et peuvent mettre la santé du bébé à des risques.

Particulièrement graves sont les cas où les femmes continuent avec les mauvaises habitudes telles que fumer, boire ou ingérer d’autres substances intoxicantes, qui peuvent altérer le développement du fœtus.

 

  symptome deni de grossesse  symptome deni de grossesse

 

 

Qu’est-ce qui se passe pour ses femmes après l’accouchement?

 

Il y a des cas où les femmes, même s’ils ont nié la grossesse, voient l’arrivée de leur bébé comme un cadeau de la vie. D’autres femmes prennent le temps de créer un lien mère-enfant, mais finalement se sentent heureuses à ce sujet et adorent leurs bébés.

symptome deni de grossesse

 

Enfin, les cas les plus tristes et les plus problématiques associées à la pathologie sont les mères qui abandonnent leurs bébés après la naissance.

Les femmes qui ont vécu cette pathologie ont après le déni de grossesse, des vies totalement normales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ